LE FRONT

La toxine botulique (Botox, Vstabel etc…) injectée directement dans les petits muscles responsables des rides entraine leur décontraction et donc la quasi-disparition des rides moyennes et légères. Lorsque les rides sont très profondes, il convient en plus de les infiltrer avec un acide hyaluronique (Juvéderm®, Teosyal®, Rofilan®, Restylane® …).

Le résultat de la toxine botulique apparaît au bout de 48 heures environ et dure entre 4 et 6 mois. En cas d’injection combinée à l’acide hyaluronique le résultat peut durer un peu plus longtemps.

L’injection se fait à l’aide de mini-aiguille ou de canules souple à embout mousse et s’accompagne d’application glacée ce qui évite douleurs et bleus.

Rien n’empêche la patiente de se maquiller et de vivre sa vie le jour même.

LES YEUX

Une injection de toxine botulique dans la région concernée aura pour effet de détendre la partie du muscle orbiculaire de l’œil cause de la patte d’oie. Le rythme des injections est le même que pour le front. Ici aussi lorsque les rides sont profondément marquées il est recommandé d’associer une injection d’acide hyaluronique à la toxine botulique.

Pour moi, la seule vraie solution pour les cernes en creux qui évite la chirurgie ou les peelings de la paupière (qui ne sont pas sans danger) ainsi que l’usage des lasers chers et de résultats inconstants est l’injection d’extraits plaquettaires autologues (PRP).

Cette technique que je pratique depuis plusieurs années, consiste à centrifuger au cabinet un peu de sang prélevé sur le patient pour séparer le plasma riche en plaquettes (PRP) du culot globulaire. Ce plasma riche en cellules jeunes et en facteurs de coagulation est injecté à l’aide de micro-aiguille ou micro-canule dans la zone creuse et les rides de la paupière. Les résultats sont infiniment meilleurs que ceux obtenus avec l’acide hyaluronique et les autres méthodes. Il est souvent inutile de refaire une injection avant 18 mois car le plasma injecté contient des cellules souches capables de reconstruire du tissu.

Cette technique est directement dérivée d’une technique reconstructive utilisée dans les hôpitaux chez les brulés et elle connue aux Etats-Unis sous le nom ridicule de Vampire Lift (Lifting du Vampire).

LE NEZ

Toutes les disgrâces esthétiques du nez ne sont pas automatiquement justifiables d’une intervention chirurgicale (rhinoplastie). Certes, cette intervention est utile lorsque la fonction respiratoire et la perméabilité nasale sont diminuées. Dans le cas contraire qui est le plus fréquent en esthétique, le problème peut être réglé en quelques minutes par une injection d’acide hyaluronique très concentré (Voluma®, Teosyal®…). Cette correction a l’avantage de pouvoir être faite en plusieurs fois si c’est nécessaire, d’être quasiment indolore grâce à l’anesthésie locale et de ne nécessiter aucune éviction sociale. De plus, le prix de ce soin est infiniment moins élevé que celui d’une intervention chirurgicale.

LES CHEVEUX

J’ai beaucoup perdu et je perds encore mes cheveux. Mon front se dégarnie et j’ai une tonsure.

La réponse habituelle aux alopécies est « faites-vous faire une greffe de cheveux ». C’est un acte chirurgical qui implique le prélèvement d’une bande de cuir chevelu au niveau de la nuque et le « repiquage » cheveu par cheveu dans les zones dégarnies.

Le PRP est une alternative non chirurgicale qui permet en faisant des petites et multiples injections de plasma (voir technique ci-contre dans réponse pour les cernes et creux) de stimuler efficacement la repousse naturelle des cheveux.

Combien ça coûte ? environ 800 euros la séance. Prévoir 2 ou 3 séances à 6 mois d’intervalle.

LA BOUCHE

Pour la lèvre supérieure, après avoir pratiqué une anesthésie locale comme chez dentiste, j’injecte un acide hyaluronique spécial Juvéderm® ULTRA Smile ou équivalent à la limite de la lèvre en suivant la ligne de bordure. Il faut rester mesuré pour ne pas réaliser une bouche de mérou !

Un mois plus tard je complète si nécessaire avec un peu de toxine botulique pour détendre le muscle orbiculaire des lèvres et prévenir ainsi la réapparition des rides.

Les résultats sont immédiats et durent 8 à 10 mois.

LES LÈVRES MINCES

Mes lèvres sont trop fines. Que faire ?

Après avoir pratiqué une anesthésie locale comme chez le dentiste, j’injecte l’acide hyaluronique dans le liseré des lèvres et j’injecte les crêtes philtrales (saillies rejoignant l’arc de Cupidon formé par l’arrondi de la lèvre au pied de la cloison nasale). L’arc de Cupidon et les crêtes sont marqués, bien visibles pendant l’enfance et l’adolescence jusqu’aux alentours de 30 ans. Ensuite ils diminuent peu à peu. Lorsque c’est nécessaire, je peux injecter de l’acide hyaluronique directement dans la partie rouge de la lèvre. Le même traitement peut s’appliquer pour la lèvre inférieure.

Il est possible d’observer un léger gonflement pendant quelques heures après l’injection.

Le résultat est immédiat et dure entre 8 et 12 mois suivant les personnes. J’ai remarqué qu’après 3 ou 4 injections de plus en plus espacées suivant les besoins, chez des patientes de longue date, la correction devenait soit définitive soit ne nécessitait plus qu’un entretien très espacé de plusieurs années.

LES POMMETTES ET LES JOUES

Question : J’ai un sillon qui s’est formé des deux côtés, de l’aile du nez à la commissure des lèvres, cela me donne un aspect triste et fatigué. On nomme ce sillon « le pli d’amertume ». Que faire ?

Réponse : Ce pli d’amertume est une ride d’expression profonde qui s’observe très fréquemment dans une forme légère mais, dans certains cas, elle est très importante et donne en permanence un aspect triste au visage.

Il est souvent utile dans le traitement d’agir à trois niveaux :

– en redonnant du volume et en rehaussant un peu les pommettes par une injection d’un acide hyaluronique spécial très volumateur (Voluma de Juvéderm® ou Restylane Sub Q ou Teosyal Ultimate).Mon expérience avec d’autres produits comme le Sculptra et Radiesse® n’a pas été très concluante.

– en injectant profondément dans la ride elle-même un acide hyaluronique concentré

en injectant si c’est nécessaire superficiellement un acide hyaluronique moyennement concentré de façon à effacer la marque cutanée de la ride.

LES CERNES, LA VALLEE DES LARMES

Cernes et des creux et la vallée des larmes particulièrement marqués. Que faire ?

J’ai déjà dit plus haut (cernes et creux autour des yeux) que je pense que la meilleure technique est le PRP (l’injection du plasma riche en plaquettes) qui permet d’une façon naturelle et réellement « curatrice » de combler cette vallée de larmes qui forme un triangle de l’angle interne de l’œil à la commissure de la bouche en remontant ensuite vers la pupille. Le but de ce soin est de donner du volume naturellement aux pommettes.

Dans certains cas si le modelage à faire est très important on pourra avant le PRP injecter très profondément au contact à l’os à l’aide d’une longue canule mousse un acide hyaluronique spécial très volumateur (Voluma de Juvéderm® , Teosyal Ultimate etc…). Mon expérience avec d’autres produits comme le Sculptra et Radiesse® n’a pas été très concluante.

Ce soin n’est pas douloureux, n’a pas de suite gênante mais nécessite une grande expérience.

Si l’ensemble du visage semble être tiré vers le bas, le volume des pommettes semble avoir glissé dans les bajoues, les rides se creusent verticalement, les fils tenseurs crantés ou fils russes sont la réponse économique et peu traumatisante à cette question. C’est une alternative au lifting chirurgical qui n’est pas sans danger ni sans inconvénient car ici il n’y a pas de douleur, pas d’hématome, pas d’éviction sociale. Cette technique a fait ses preuves et je la pratique depuis de nombreuses années.

On utilise des fils très fins, résorbables, présentant sur leur périphérie d’innombrables petites dents qui s’accrochent dans le tissu graisseux sous la peau en permettant ainsi son déplissement. Ce soin se pratique au cabinet avec une anesthésie locale et son résultat se voit immédiatement et dure plusieurs années. C’est un moyen simple et sûr de traiter tout ce qui accompagne le relâchement des muscles superficiels du visage et du cou.

L'OVALE DU VISAGE

La combinaison de la toxine botulique injectée dans le muscle peaucier du cou qui tire l’ovale du visage vers le bas avec un mois plus tard une injection d’acide hyaluronique volumateur (Voluma®, Teosyal® etc…) devant les bajoues

Pour le double menton, les bajoues, un cou flasque, la solution, si vous voulez éviter une intervention chirurgicale avec anesthésie générale etc…, c’est la lipolyse laser. Je pratique cette technique depuis plusieurs années avec un appareil Fox qui émet un rayon laser transmis par une fibre optique jusqu’au tissu graisseux détruit par effet thermique. Cette technique est parfaitement adaptée pour réduire les petits volumes graisseux du visage, elle se pratique dans mon cabinet avec une simple anesthésie locale.

Ce soin dure environ 1 heure 30 et n’entraine aucune conséquence désagréable le patient pouvant reprendre ses activités habituelles très rapidement. On pourra voir le résultat dès 1er mois mais ce n’est au bout de 2 ou 3 mois que l’on pourra apprécier le résultat final.

INJECTION DE VITAMINES

De nombreuses techniques ont été proposées pour améliorer, raviver, raffermir l’aspect de la peau du visage. Pour moi, l’essentiel est de maintenir l’hydratation et la « respiration » de cette peau. Pour cela il faut se maquiller légèrement, se démaquiller tous les soirs, faire régulièrement un masque désincrustant, peu fumer, peu boire d’alcool et éviter les expositions prolongées au soleil.

Je préconise des micro-injections multiples, à l’aide d’une très fine aiguille, d’un mélange hydratant et « restructurant » d’acide hyaluronique non réticulé, de vitamines, de minéraux, d’acides aminés, de coenzymes (NCTF 135®, 135 HA®, Cytocare® 502, 516, 535…). Ces injections sont pratiquement indolores et ne nécessitent généralement pas la pose d’une crème anesthésique locale.

Le plus souvent 3 séances espacées de 10 à 15 jours suffisent à redonner à la peau du visage éclat et fraicheur.

Lorsqu’on utilise ces produits dans leur version la plus riche en acide hyaluronique on traite en même temps les petites rides superficielles et l’aspect fripé de la peau.

LE PEELING DOUX

Comment est-il possible sur une peau jeune d’uniformiser le teint et d’accélérer le renouvellement de ses cellules ?

Le peeling doux à l’acide glycolique en 3 ou 4 séances espacées d’une quinzaine de jours est une bonne réponspour uniformiser le teint et rafraîchir la peau.

Après une préparation soigneuse de la peau j’applique au pinceau une solution d’acide glycolique de concentration croissante (30%, 50%, 70%) au fur à mesure des séances. Après quelques minutes quand ça commence à picoter, j’enlève le produit en lavant la peau et j’applique un neutraliseur.

Ce soin a l’avantage de n’entrainer qu’une légère rougeur qui disparaît au bout de quelques heures et la peau ne pèle pas.

Je conseille de faire ce soin à l’automne ou l’hiver car il faut éviter l’exposition de la « nouvelle peau » à un soleil vif.

LE PEELING MOYEN

Le peeling à l’acide trichloracétique (TCA) est sûrement une bonne solution pour une peau abimée par des excès de soleil ou tachée ou flétrie ou présentant des cicatrices d’acné.

Après mise en condition de la peau pendant un mois avec une application journalière d’une préparation magistrale à base de vitamine A acide on peut procéder au peeling.

Après avoir préparé la peau, j’étale sur le visage avec un tampon de coton ou un pinceau une solution d’acide trichloracétique dont j’ai choisi la concentration en fonction du besoin. En quelques dizaines de secondes la peau prend un aspect légèrement blanchâtre, comme givré. Je lave alors abondamment et j’applique une crème neutralisante. Cela s’accompagne d’une sensation de cuisson comme après un gros coup de soleil mais un ventilateur et une bombe d’eau très fraiche aident à supporter !

Durant les 2 ou 3 premiers jours la peau est rose et luisante puis elle pèle en lambeaux. Dès la deuxième semaine la peau apparaît rénovée comme une « peau de bébé ». Le peeling moyen régénère la peau en tonifiant le derme (couche moyenne de la peau où sont les cellules souches) ce qui lui redonne son velouté. Il permet de diminuer et même d’effacer les taches, les petites rides et les imperfections. Il faut prévoir une bonne semaine d’éviction sociale. Ce traitement peut être renouvelé 2 ou 3 fois espacées de 3 semaines selon le besoin.

LE CORPS

Liposuccion ou pas ?

La lipolyse laser est certainement aujourd’hui une réponse de choix à cette question. Pour ma part, j’utilise avec satisfaction depuis plusieurs années l’appareil Fox. Voici les questions les plus fréquentes et leurs réponses à propos de cette technique.

Qui peut bénéficier de ce traitement ?

Les personnes qui souhaitent éliminer des volumes de graisse modérés sur des zones telles que les hanches, le cou, les cuisses, les bras, la partie supérieure de l’abdomen, les genoux… Le traitement de lipolyse laser avec le FOX ne remplace pas les régimes ni les méthodes chirurgicales qui éliminent de grands volumes de graisse.

Combien de temps dure un traitement de Lipolyse laser avec le FOX ?

La durée de l’acte dépendra de l’étendue de la zone à traiter en une séance, mais la moyenne est généralement d’une heure.

Le traitement est-il douloureux ?

Non. Votre médecin a recours a une anesthésie locale ce qui rend le traitement indolore, confortable et permet une récupération rapide.

Combien de séances faut-il prévoir pour traiter une zone ?

Le protocole est établi pour une seule séance. Cependant c’est au médecin de juger s’il est nécessaire de répéter le traitement.

Les résultats sont-ils permanents ?

Oui. Néanmoins si le patient prend du poids après le traitement, une nouvelle augmentation de volume peut apparaître sur la zone traitée.

A quel moment peut-on apprécier le résultat final ?

Au bout de 3 à 4 mois mais dès le 1er mois pour l’effet tenseur

Comment la peau apparaît-elle en perdant du volume?

La peau de la zone traitée est douce, lisse, apparaît plus jeune.

La technologie laser employée génère un double effet : elle élimine la graisse d’une part et lutte contre la flaccidité d’autre part. Elle provoque un effet tenseur lié à l’apport de chaleur sur les tissus superficiels.

Quelle différence existe-t-il entre une liposuccion traditionnelle et le traitement de lipolyse laser avec le FOX ?

La liposuccion est une technique invasive, qui nécessite d aspirer la graisse pour l’éliminer. Elle est indiquée dans le traitement des grands volumes. Le nouveau système FOX de lipolyse laser, est, au contraire, indiqué pour éliminer des volumes de graisse modérés. La méthode est faiblement invasive, ne nécessite pas d’aspiration et le patient peut reprendre ses activités habituelles rapidement après l’intervention.

Quelles recommandations doit-on suivre après le traitement ?

Les activités sportives intensives doivent être évitées, de même que les chocs, les séances de sauna et les massages profonds, ceci pendant 4 à 5 semaines. Cependant, il est possible de pratiquer une activité physique modérée. Dans tous les cas, votre médecin vous donnera les recommandations adaptées à votre cas.

LES MAINS

Souvent en vieillissant la peau des mains se tache, s’affine, s’assèche, se fragilise et en même temps les mains se creusent comme s’il y avait une perte de substances surtout au dos de la main.

Classiquement, on peut améliorer cette situation en prélevant de la graisse du ventre qu’on injecte dans les mains après centrifugation. Pour ma part, j’obtiens de très bons résultats en injectant dans les mains du plasma riche en plaquettes (PRP) qui a l’avantage de provenir du patient lui-même. J’ai déjà expliqué cette technique dans la rubrique « les yeux ».