Le plus répandu des rhumatismes est l’arthrose qui est un phénomène chronique dû à la dégénérescence du cartilage articulaire que l’on peut qualifier de physiologique puisque, l’âge venant, tout le monde en est plus ou moins atteint.

Les plus chanceux n’ont pas de douleurs mais en général on observe :

– Des douleurs articulaires mécaniques, maximales le matin, nécessitant un« dérouillage », une mise en route. Elles sont améliorées par un mouvement modéré et régulier, l’effort les aggrave et le repos les fait disparaître.

– Des déformations et des raideurs articulaires qui s’installent progressivement et vont en s’accentuant jusqu’à entraîner une limitation parfois douloureuse de certains mouvements. C’est particulièrement le cas au niveau des doigts, des mains, des épaules et des hanches.

– Parfois on observe un épanchement articulaire non inflammatoire.

Les poussées inflammatoires sont rares, souvent en rapport avec des évènements climatiques (humidité, froid, neige…)

Si l’arthrose est convenablement traitée on peut espérer la stabiliser ou au moins freiner son évolution qui est normalement vers l’aggravation des douleurs et des limitations articulaires.

La phytothérapie rhumatismale repose sur l’usage de plantes traditionnelles connues pour leurs actions antalgiques, anti-inflammatoires et reminéralisantes.

On y adjoint la Silice qui, bien que n’étant pas une plante, est un complément alimentaire de choix comme structurant cellulaire osseux, sous forme de Silice Organique.

Voici les 8 résultats